FR/ Valoriser une ressource immatérielle et créer un marché grâce au design management – Interview de Thomas Kerting, président d’AIR SÛR

Thomas KERTING
L’essentiel :

  • Une innovation de rupture doit s’ancrer dans une inspiration élargie (dans ce cas, une réflexion sur la prise en compte de l’environnement) pour comprendre un marché et l’évolution des besoins des consommateurs.
  • L’innovation produit a permis la valorisation d’une ressource immatérielle et la création d’un marché, dans un démarche qualifiable de design management
  • Le design aide à structurer le processus d’innovation produit dès la première des 4 phases : définition des besoins / recherches/ développement / déploiement.

AIR SÛR est une société experte dans le traitement de l’air intérieur, présente depuis plus de 15 ans sur le secteur hospitalier et qui proposera d’ici 2012 à travers sa marque Airsurliving des produits innovants destinés à tous les espaces de vie. Airwake, fruit de la collaboration entre AIR SÛR et le designer Jean-Marie Massaud, est le produit phare de cette nouvelle gamme.
Eco-conçu, il permet d’éliminer les polluants microbiens et chimiques présents dans les espaces intérieurs, avec une utilisation simple et optimale, et en rappelant visuellement la forme d’une enceinte audio. Ce produit a été récompensé d’une Etoile du design, et du prix spécial du ministère de l’industrie en tant qu’acteur francilien en pointe sur l’innovation durable.

Thomas Kerting, qui a repris l’affaire de son père en 2008, nous explique la genèse de ce projet et la démarche design mise en place.

Q. : Thomas, quels sont les évolutions qui vous ont mené à la décision d’intégrer une démarche design dans votre stratégie d’entreprise ?
Thomas Kerting : Historiquement, le métier de notre société était de proposer des solutions mobiles de traitement bactériologique de l’air pour prévenir les infections nosocomiales.
Lorsque j’ai repris la société en 2008, une vision m’a saisi : l’air allait suivre la même trajectoire qu’Internet, un sujet au départ de spécialistes qui se diffuse dans le monde de l’entreprise et dans la vie de tous les jours.
AIR SÛR a décidé de se déployer sur 2 axes stratégiques en parallèle :

  • sur les marchés professionnels, une offre éprouvée alliant performance et professionnalisme ;
  • sur les marchés résidentiels, hôtellerie et hébergement, le développement d’un service synonyme d’expérience, de luxe et confort durable.

C’est sur l’innovation et le territoire que notre stratégie d’industrie durable se fonde. Pourquoi pas même incarner la filière de l’air…

Q. : comment avez-vous géré cette évolution ?
TK : Nous avons décidé de tout reprendre depuis le début en associant systématiquement expertise scientifique et marketing. Pour que la purification de l’air intérieur devienne un jour un standard, il est nécessaire d’innover et de présenter les bénéfices produit de manière claire : offrir une solution technologique et professionnelle efficace, et proposer un nouveau rapport à l’objet. Apple a largement contribué au succès du design industriel comme stratégie innovante : le produit créera le marché car il sera performant et bien pensé.
De plus le studio de design a un effet structurant car leur approche intègre une rigueur de projet essentielle si l’on vise l’excellence. De la R&D, à la stratégie et design produit, à la distribution et communication, nous avons tout abordé. AIR SÛR étant encore une petite entreprise, je peux dire que le design nous a aussi professionnalisés.

Q. : Vous partiez donc d’une page blanche. Quelle a été votre méthode pour arriver au concept innovant d’Airwake ?
AirwakeTK : Pour chez soi nous sentions qu’il fallait plus un concept que de l’électroménager : le levier de l’émotion était primordial. On touchait là aux notions de life-style, de consommation éco-citoyenne…
Alors que les professionnels de la filière se mobilisent pour faire entendre que dans nos environnements intérieurs l’air y est 10 à 20 fois plus pollué qu’à l’extérieur, la prise de conscience dans l’esprit du grand public est plus lente. Il fallait donc donner vie à l’invisible, l’air. Le design produit s’est naturellement imposé dans l’ADN du projet.
Notre signature qui nous définit et nous anime « L’air de rien, l’air c’est tout » est une bonne illustration de cela.
Quand j’ai rencontré Jean-Marie Massaud, une relation de confiance s’est tout de suite établie ; en tant qu’entrepreneur, j’avais peu de moyens à mettre sur la table pour utiliser les services de ce grand designer. Jean-Marie a partagé ma vision : la qualité de l’air sera un des grands sujets de demain, le design est vecteur de cette nouvelle posture par rapport à l’environnement immédiat de chacun. Je connaissais son talent et sa volonté dans son travail de rapprocher plaisir et responsabilité, j’ai découvert son engagement citoyen. De son pari sur notre projet est née cette aventure.

Q. : Votre démarche se veut donc éthique ?
TK : Oui, aujourd’hui se dire que nous allons reproduire de manière aveugle les bonnes recettes du capitalisme nous semble dépassé. Le consommateur se révèle chaque jour davantage éco-citoyen et les entreprises, notamment celles engagées dans les filières durables comme AIR SÛR, doivent mettre du sens au centre-même de leur action. De plus le design possède une éthique autre que celle de l’entreprise, son rôle est aussi d’assurer l’attitude responsable du produit lors de sa conception. Pour cela, nous avons eu avec le Studio Massaud une approche holistique.
Nous avons également réalisé une mission avec des étudiants du Master ETHIRES « Ethique appliquée – Responsabilité environnementale et sociale » de l’université Paris I Panthéon Sorbonne pour une inspiration maximale. Remettre la rigueur de la pensée philosophique au service de ceux qui contribuent à faire le monde de demain m’a paru une chance rare. Comment, par exemple, l’air est-il passé d’un statut cosmique à une ressource à préserver ?
Nous avons enfin mené un atelier AIR SÛR- ENSCI pour savoir comment des étudiants ayant grandi avec un prisme écologique traduiraient la purification de l’air intérieur. Les propositions prospectives qu’ils nous ont faites ont été très rafraîchissantes.

Q. : Quel a été le résultat de cette démarche ?
TK : Le point le plus saillant a été l’expérience presque équivalente à celle de se rendre à la maternité lorsque nous avons découvert le premier Airwake une heure avant l’ouverture des portes du Palais de Tokyo, son premier lieu d’exposition lors de l’événement « 1.618 Sustainable Luxury Fair ». Après un an et mille questions, une atemporalité doublée d’une airvolution ! Je m’appelle Thomas et de voir tant de réflexion, d’envie et d’efforts cristallisés dans un objet, je reconnais avoir été très ému. Je me permets une dédicace personnelle « Bravo et merci à Jean-Marie et au studio ! ».
Depuis 2 ans nous nous sommes en parallèle rapprochés de Saint-Gobain Quartz en R&D et co-développons un purificateur professionnel de future génération (le TAKKAIR SGQ) pour mi-2011. Cela a mis nos ressources à rude épreuve et nous avons décidé de prendre notre temps avant de lancer Airwake.
Nos progrès technologiques réalisés joueront à plein dans le développement final d’Airwake. Les conditions d’utilisation du filtre PCO Quartzel que nous utilisons dans notre technologie innovante Airficency sont par exemple brevetées au Lawrence Berkeley National Laboratory.
Nous cherchons actuellement des financements pour pouvoir lancer de fronts ces deux grands chantiers de front.
Airwake est le premier de son genre et entend incarner le Macintosh de l’air.

Q. : Parlons chiffres :
TK : Nous cherchons 600 K€ sur Alternativa.fr, plateforme européenne des PME qui permet la défiscalisation ciblée, AIR SÛR est souscriptible à partir de 100 actions, soit 1.857 €. Les investisseurs peuvent donc devenir actionnaire d’AIR SÛR, la première airtech française, qui a trouvé une clé performance – design – éco-conception dans ce monde de serrures (avant le 15 juin et précisant que la personne vient de notre part pour éviter les commissions inutiles sur la plateforme pour nous).
J’ai par ailleurs plusieurs fonds intéressés pour la fin de l’année, je n’exclus pas un rapprochement industriel. Nous serions sur des montants de 1,3 (budget Airwake à venir : développement, industrialisation, ressources commerciales) à 2 millions.

Q. : Quelles ont été les principales difficultés que vous avez rencontrées dans le développement de ce projet et quels sont les enseignements que vous partageriez auprès des chefs d’entreprises ?
Airwake
TK : Probablement le plus dur est le yoyo permanent entre l’urgence opérationnelle et la projection à 5 ou 10 ans 100 fois par jour. Mais on apprend à vivre avec cette distension permanente.
Il y a peu de secret : il faut être brillant et avoir de la chance. Lorsqu’on a dit cela, je dirais que s’il fallait un terme à garder en tête dans les mille épreuves de la vie du chef d’entreprise, ce serait Timing
à 2 niveaux :
1/ Etes-vous là au bon moment avec le bon discours pour la bonne cible avec le bon produit?
2/ Combien de temps pouvez-vous tenir quand tout rentre moins et dans plus longtemps et que tout coûte plus cher et sort rapidement ?
Le tout saupoudré d’une grosse dose de vision quotidienne…

Merci Thomas, nous vous souhaitons bon vent dans cette belle aventure !

Fiche d’identification de l’entreprise

  • Nom : AIR SÛR / Airsurliving
  • Dirigeant : Thomas Kerting
  • Secteur : conception production et installation de systèmes de purification d’air
  • Date de création : 1994
  • Date de reprise 2008
  • Localisation : Paris
  • Effectif : 8
  • CA annuel : 2 M€ prévus en 2011
  • Exportation : en cours de négociation
  • Designer : Jean-Marie Massaud
  • Produit Airwake : Dimensions : Long. 141 mm / Larg. 245 mm / Haut. 780 mm / 
Poids : 12 kg / Matériaux : bois de frêne (coffrage), acier (carcasse), inox (cartouche)
/ Prix indicatif de vente : 2 000 € 








Laisser une réponse

L'équipe de Go2prod vous offre un regard expert sur les pratiques d'affaires et les succès du design industriel. - Communiquez-nous vos exemples de collaborations réussies entre designer et entreprise ! -

A propos de Go2prod

Go2prod est le professionnel de la mise en relation et des projets entre entreprises et designers.
  • > Consultations de designers
  • > Projets sur étagère et recherche d'éditeurs
  • > Audits, Mise en place de démarche design et Prestations sur-mesure
Expertise / Réseau / Confiance Contact +33 9 53 35 22 32

Souscrire

à notre RSS RSS

à notre Newsletter